Peindre, lire, jardiner, rêver…

En ce moment, je poste peu sur ce blog car je peins beaucoup, quand je ne jardine pas, ni ne lis. Le printemps donne des ailes et j’ai besoin de créer et de semer.

J’hésite à fusionner mon site d’illustration / peinture avec celui-ci. Les thèmes que j’y aborde sont directement, ou indirectement, liés au divin, à la sorcellerie, à la guérison, à la Lune, au Soleil et aux Étoiles. Mais plus que cela, peindre est pour moi une pratique spirituelle à part entière, ma façon de méditer, de prier et de communier avec le divin. Et puis, je tente d’accoucher d’un projet visuel pour le Sidh. Je n’en suis qu’au début, je cogite, j’hésite, même si je pense que mon idée est bonne et dans l’esprit du Sidh.

J’ajouterai sans doute simplement une catégorie « créa » à ce blog, les jours prochains, comme c’était le cas dans le passé.

J’ai ajouté une nouveauté sur le blog, j’ai installé un plug-in sur la colonne de droite. Il liste les livres que je lis actuellement. Peut-être que certains d’entre eux pourront vous intéresser. En tous les cas, je suis enchantée par mes lectures ces temps-ci. Ou alors, je suis en mode « bon public ».

Il y a quelques temps, j’ai posté la traduction d’un texte sur la résolution de nos problèmes par le biais des rêves. Même si le contenu était assez basique,  je l’avais trouvé pertinent, bien plus que ce qu’on trouve sur les sites éso ou sauce « femme actuelle », et ses références me paraissaient sérieuses. Parmi celles-ci, j’ai trouvé le nom de Lilie Weiss. Je suis partie à la chasse aux bouquins et je suis revenue avec Practical Dreaming et Dream Analysis In Psychotherapy. Le premier est la vulgarisation du second, qui s’adresse à un public professionnel. Je les ai trouvés excellents, bien écrits et surtout très utiles. Si vous lisez l’anglais et que vous désirez mieux comprendre vos rêves, je vous les recommande. Avec du recul sur soi-même, quelques connaissances complémentaires en psychologie (jungienne notamment), ce livre est un bon outil pour comprendre et guérir certains blocages et schémas dans lesquels on peut parfois boucler, ou tout simplement pour mieux se connaitre.

Je complète par d’autres titres, d’autres auteurs, dont je parlerai probablement dans quelques temps.

Acrylique sur papier et bois. (Détail)

11 réflexions au sujet de « Peindre, lire, jardiner, rêver… »

  1. Moi j’aime bien tout comme c’est, mais je comprends la réflexion qui t’anime. Vu de l’extérieur j’ai l’impression que tu traverses une phase d’ « épuration », de recentrage… autour de la création. Quand j’ai lu ton article sur l’autel ça m’a fait tilt (j’ai eu une phase autour de l’écriture un peu similaire). Bref, peu importe ^^’

    Bonne maturation de printemps

  2. a oui , faire des rêves de peinture pour façonné sont jardin comme une peinture aux clair de la lune .
    Pour le livres il est en peut difficile a comprendre et mettre en images ou par un autre moyen

  3. Chouette idée et tout-à-fait logique en effet que de regrouper tout ici. Je ne connaissais pas cette Lilie Weiss, merci!

  4. Elle insiste deux ou trois fois sur le fait qu’il n’y a rien de magique dans les rêves. C’est sans doute par peur d’être assimilée à certaines théories neuneus ou fumeuses. C’est le seul vrai défaut que je lui trouve, mais en réalité, ce n’est pas très gênant. C’est une question de point de vue, sa méthode est intelligente et fonctionne, c’est ce que j’ai apprécié :))

  5. Mais les rêves sont par essence « fumeux », enfin les miens ;-). Bien sûr, dans tout ce qu’on lit, il faut faire le tri et garder ce qui peut nous être utile. C’est l’avantage de lire un livre de psychologie plutôt que de consulter un psychologue/gourou qui exigera une complète fidélité (malheureusement, ça existe).

Les commentaires sont fermés.