La berce branc-ursine

Autres noms : (Heracleum sphondylium), Berce Commune, Berce des prés, Grande berce, Berce spondyle, Fausse Acanthe, Herbe du diable, Angélique Sauvage, Panais Sauvage, Patte d’Ours « branc ursine ».

Dans notre région, on l’appelle Panet. Les anciens l’utilisaient en teinture (avec les semences) ou en infusion dans du vin rouge pour soigner la blennorragie, ou dit plus vulgairement, la chaude-pisse. Ils l’employaient également comme aphrodisiaque et pour soigner l’impuissance.

Certains l’utilisent aussi en usage externe, feuilles et racines broyées, pour soigner abcès, furoncle, ulcères et piqures d’insectes.

Attention tout de même ses feuilles peuvent être irritantes pour certaines personnes. Ces irritations cutanées sont toutefois bénignes. La berce a également la particularité d’être photosensibilisante à haute dose.

A ne pas confondre avec la Berce du Caucase qui elle est toxique.

Parties employées : feuilles (fraiches de préférence), racines (récoltées au début du printemps) et semences (à maturité).

Un pdf utile pour reconnaitre les différentes berces.

4 réflexions au sujet de « La berce branc-ursine »

  1. Oh la belle papatte d’ours ! ;p
    J’avais lu un jour sur un blog canadien que le « Borsch » serait fait à l’origine avec de la berce, d’où le nom. J’ai quelques doutes, tout de même, mais c’est à voir. Merci pour ces photos, je n’en avais jamais vu et me demandais vraiment à quoi elle ressemblait la belle. Bise

  2. Le site en question a déformé bartsch (des polonais) en borsch, on dirait ? C’est pas tout à fait pareil, lol pour le coup ! Le bartsch (ou Parst) est une sorte de bière acide. On le fabrique en laissant fermenter de la berce dans l’eau, le tout dans un tonneau. On suppose que le nom « berce » viendrait de là.
    Faudrait que je prenne des photos de feuilles tout de même :)

Les commentaires sont fermés.