Une spirale pour les célébrations


Cet automne, j’ai préparé de la pâte de coing. Incomparable avec celle du commerce. J’ai récupéré l’eau de la première cuisson pour faire de la gelée et la peau des coings pour faire de l’alcool.

Avec cette gelée et cet alcool de coing, je prépare un gâteau très facile et rapide à réaliser. Un roulé. Ou si vous préférez, une bûche.

En dix minutes, je prépare la génoise avec :

  • 3 beaux œufs
  • 115 grammes de sucre
  • 75 grammes de farine
  • une pincée de sel pour les blancs

Je sépare les blancs des jaunes. J’ajoute ma pincée de sel aux blancs d’œufs que je monte en neige bien ferme. Je laisse de côté le temps de battre les jaunes avec le sucre, de façon à obtenir un mélange bien clair. J’ajoute alors peu à peu ma farine, puis mes blancs en neige en « soulevant » avec la cuillère à bois.

Je verse ma pâte sur du papier sulfurisé beurré, sur une plaque. J’enfourne à 200° pendant 5 à 10 minutes en surveillant bien. Quand la pâte est cuite, je la pose, toujours collée à son papier sulfurisé, sur un torchon mouillé. J’enroule immédiatement la pâte de façon à ce qu’elle prenne bien la forme. Attention, il ne faut pas enrouler trop serré afin de ne pas « casser » cette pâte. Je déroule aussitôt, verse de d’alcool aux coings puis ma gelée, le tout assez généreusement. Tout en la décollant du papier, j’enroule alors ma pâte et la décore selon mon humeur. Un peu de sucre glace, quelques fleurs fraiches du jardins, des roses ou violettes cristallisées…

Adaptez en fonction de ce que vous trouverez dans vos placards. Privilégiez les gelées et confitures très parfumées (framboises, etc.).  Un sirop agrémenté de rhum remplacera parfaitement la liqueur également.

Coupé en tranches, ce gâteau dévoile sa spirale, idéale pour la bénédiction des Gâteaux et du Vin.


20 réflexions au sujet de « Une spirale pour les célébrations »

  1. Petite merveille !!! :)
    (et pour ta pâte de coing, je témoigne : tu es la seule à avoir réussi à me faire apprécier ce fruit ^^)

  2. Ah ? Elle est parvenue jusqu’à toi ? Je ne me souviens même plus en avoir donné à la Renarde !
    J’en ferai davantage l’automne prochain alors ;)

  3. ^_^ C’était du coing confit… bonne mère, en ce moment j’ai l’esprit comme un moineau follet…

  4. Tu pourrais m’indiquer comment faire la pâte/gelée/alcool de coing? J’ai envie de changer de la confiture… merci ;)

  5. Honnêtement.. ce n’est pas de refus ^_^ (j’adore goûter les petites merveilles faites maison :p )

  6. Par contre, j’ai oublié de modifier la recette… Mieux vaut laisser macérer les pelures de coing dans l’alcool pendant une année entière. Sinon leur parfum sera trop discret :) (je m’en vais modifier l’article de suite)

Les commentaires sont fermés.