Le Grand Sabbat, la Fête de Tous les Saints, Hallowe’en, Samhain

Faucille. Un symbole pour Samhain. (photo : Lune)

A chaque sabbat, je fais un petit récapitulatif des rituels, sortilèges et autres textes, histoire que tout le monde s’y retrouve facilement entre ce blog et le Sidh.

Pour le 31 octobre, je nous souhaite à tous de merveilleuses et magiques célébrations, dans la joie et la révérence.

BB

Les rituels de sabbat :

Textes sur Samhain :

Pratiques magiques et bénédictions :

Divers :

Gâteaux d’Âme pour le Grand Sabbat

Il y a deux ans, à quelques jours près, je parlais des gâteaux d’âme dans le cadre d’un article sur la Cène Silencieuse et la Veille de Tous les Saints :

« Les Gâteaux d’Âme sont probablement les ancêtres de la version américaine du « trick or treat ». Pour la Toussaint, et depuis des siècles, les anglais, les irlandais et les italiens préparent ces gâteaux d’âme. Les versions récentes que j’ai pu voir sont des gâteaux ronds décorés d’une croix qui me rappelle fortement, pour ma part, la croix celtique et les directions. Je ne sais si au Moyen-Âge ces gâteaux avaient déjà cette forme. »

Mes petits biscuits lunaires se sont transformés en gâteaux d’âme pour Samhain !

J’avais trouvé une recette sur le net qui était, en gros, celle des petits sablés. C’était très bon, mais surtout, plein de beurre. Alors cette année, j’ai préféré préparé simplement la recette familiale des petits gâteaux sucrés que j’utilise lors de la petite fête rituelle pour les esbats et les sabbats. J’en ai adapté la forme pour l’occasion : ronds et  décorés d’une croix.

En pétrissant la pâte de ces gâteaux, je me suis souvenue de la version que nous préparons dans ma famille pour les enterrements et les anniversaires de nos défunts. Ces gâteaux en question ne sont pas sucrés mais salés. Le sel est pour les larmes versées. C’est une recette très basique, sans œuf, et le goût ressemble un peu aux biscuits apéritifs. Je les aime beaucoup, surtout quand on leur rajoute des graines de sésame, mais bien heureusement, j’ai peu souvent l’occasion d’en manger.

Je tenterai de mettre au propre la recette de ma mère et la posterai sur ce blog. Mes tantes en préparent une version un peu différente, j’essaierai de récupérer leur recette à l’occasion.

Déchiffrer les recettes, demander des explications auprès des cuisinières concernées et les retranscrire dans une langue que tout le monde peut comprendre est un sport à part entière. Artus a l’habitude de blaguer quand je sors le livre de cuisine de ma mère que j’ai photocopié. Il dit que c’est mon BoS (BoS = Book of Shadows, le Livre des Ombres en français, ou Grimoire). Et il a raison, il y a de ça, parfois j’ai l’impression qu’il est codé :o)

En attendant, je vous souhaite un joyeuse préparation du grand sabbat tout proche :)

Le Grand Sabbat, la Fête de Tous les Saints, Samhain

Notre Autel aux Ancêtres, Samhain 2011. Très belle photo par Yumi.

Un cycle se termine, un autre commence. Nous voilà fin prêts à faire tourner la Roue de l’Année une nouvelle fois. Nous tracerons le Cercle Magique, la Veille de Tous les Saints, comme symbole du Cercle ininterrompu de la Vie.

Samhain est attendu par tout sorcière et toute sorcière avec impatience. C’est une période magique pendant laquelle la frontière entre ce monde-ci et le suivant s’estompe. Sa magie est palpable !

Voici une compilation des textes et traductions sur le Grand Sabbat, Samhain. Vous trouverez des rituels du sabbat de diverses traditions, des pratiques sorcières, des bénédictions et même un retour sur les fruits d’une célébration de ce Sabbat.

Les rituels de sabbat :

Textes sur Samhain :

Pratiques magiques et bénédictions :

Divers :

Bénédiction du repas de Samhain

Une bénédiction pour le repas du sabbat de Samhain trouvée sur le net et aussitôt traduite (auteur inconnu)

Maintenez vos mains au-dessus de la nourriture que vous cuisinez et dites :

Les Rayons d’Or du Soleil Ont Embrassé la Graine
Les Douces Gouttes de Pluie Ont Caressé le Fruit.
Les Flots des Rayons Lunaires Ont Dansé sur les Champs
Acheminant l’Énergie jusqu’à la Racine
Les Bénédictions de la Mère
La Force du Père
L’Unité de l’Amour.
Ainsi soit-il.

Tracez le symbole d’une croix, dont les branches sont d’égale longueur, au-dessus du plat. Frappez ce plat d’un petit coup unique.

Servez avec un sourire !

La Cène Silencieuse

chez nous même la nature porte le deuil :o)

Bon nombre de néo-païens et sorciers célèbrent la Cène ou le Souper silencieux, ce repas se tient aux environs de minuit, à la veille de « Tous les Saints » (la Toussaint), la table est dressée et une ou plusieurs places vides et voilées sont réservées aux défunts. Les convives morts et vivants s’installent pour souper en silence. C’est une manière particulière d’honorer les ancêtres…

Certains préparent la table et servent à rebours. Les couverts sont inversés et l’ordre des plats également. On commence par le dessert et on finit par la soupe et l’apéritif !

Personnellement, je ne peux pas diner en silence, je trouve ça trop solennel et je n’ai jamais assisté à un diner muet dans ma famille… Alors je ne crois pas que mes ancêtres apprécieraient particulièrement ce silence… de mort :o)

Mais c’est vrai, j’ai pris l’habitude de laisser une place vide la veille de tous les saints, avec assiette, verre et couverts. Je sers les esprits et laisse le repas en l’état jusqu’au lendemain matin, puis verse les offrandes rituelles de nourriture au pied de notre Dame Sureau.

Et vous quelles sont vos habitudes ? Qu’avez-vous prévu pour le Souper Silencieux de la Veille de Tous les Saints ?

Moi, j’ai envie d’épices, de légumes et de douceurs ! De fruits de saisons ! De nourriture et de boissons qui réchauffent le corps et l’âme.

D’ailleurs en parlant d’âme, je compte préparer des gâteaux d’âme. Vous situez ? Ce sont probablement les ancêtres de la version américaine du trick or treat. Pour la Toussaint, et depuis des siècles, les anglais, les irlandais et les italiens préparaient  ces gâteaux d’âme. Les versions récentes que j’ai pu voir sont des gâteaux ronds décorés d’une croix qui me rappelle fortement, pour ma part, la croix celtique et les directions. Je ne sais si au Moyen-Âge ces gâteaux avaient déjà cette forme. Je ne développe pas plus pour le moment car le temps me manque…

D’ailleurs dès que j’aurai un moment, je ferai quelques articles sur les offrandes et libations… En attendant, je vous laisse car je vais commencer la préparation des victuailles pour la fête des morts !