Samhain, souper silencieux & spiritisme

Quelques activités pour le Sabbat de Samhain, des fois que vous seriez en panne d’idées ;)

Cène silencieuse, citrouilles, verre à vin & spiritisme

Par Pauline Campanelli, traduction Lune

Samhain est la célébration de la mort, et en tant que telle, elle est marquée par plusieurs traditions. Le Festin des Morts est l’une d’entre elles, parfois appelé Souper Silencieux. Il en existe de nombreuses variantes – du repas complet partagé par les vivants, avec des places réservées à table pour les morts, aux gâteaux et au vin laissés de côté, ou toute combinaison semblable, au coin du feu, la nuit de Samhain. C’est une période durant laquelle, on communique traditionnellement avec les morts. Pour cette raison, après avoir accueillis ces derniers dans votre Cercle de Samhain par la Porte de l’Occident (ndlt : l’ouest), la direction de la mort, vous pouvez permettre aux esprits des défunts de communiquer avec vous s’ils le souhaitent. Voici l’une des méthodes pour cela : le verre à vin.

Similaire à la planche ouija, mais sans sa sinistre réputation imméritée, le verre à vin n’est que cela, un verre à vin que l’on dispose à l’envers (le verre à champagne est encore préférable au verre à vin car il a moins tendance à se renverser). Le verre est entourré par un cercle de lettres. Un alphabet dessiné dans un style gothique sur des morceaux carrés de papier blanc aide à la création de l’atmosphère appropriée.

Il faut le dire, nombre d’occulistes font la moue lorsque l’usage des planches ouija ou à pendule est conseillée, et il ne fait aucun doute, qu’ils préfèreront entendre parler du verre à vin et de médiumnité personnelle, ou de channeling, des termes modernes pour désigner les mêmes pratiques. Mais nous croyons que les entités désireuses de prendre le contrôle du corps ou de la voix d’un autre individu ne peuvent être de très haut niveau. Nous ne croyons pas non plus que chacune des scènes perçues par l’œil intérieur, psychique ou spirituel, ou les motivations qui les créent, soient toujours pures spirituellement. Cela ne veut pas dire que nous ne devons pas croire telle ou telle autre information channelisée, ou ce qui est reçu psychiquement. Nous le devons probablement, mais nous avons été témoins de nombreux cas d’auto-illusion, qui est l’une des plus grandes barrières au véritable développement spirituel.

Le verre à vin, d’autre part, a ses propres dispositifs de sécurité. Il ne peut facilement être employé par une personne seule, ce qui réduit fortement le cas de possession spirituelle, et il faut être deux ou plus pour que cela fonctionne, l’auto-illusion n’en est pas facilitée. Il est intéressant de noter, également, que le verre à vin porte en lui un symbolisme qui lui est propre. Il est le vaisseau ou contenant du vin, lui-même symbole de la conscience spirituelle, ainsi le verre à vin est le contenant de la connaissance spirituelle.

Le verre à vin peut également être utilisé à l’intérieur du Cercle de Samhain. Les 4 points cardinaux du cercle peuvent être marqués des bougies placées dans les Jacks-o’-lanterns (ndlt : citrouilles creusées pour servir de lanternes). Une bougie supplémentaire, couleur indigo (la couleur symbolisant les plus hauts plans spirituels) , devra également être allumée. Cette bougie peut être ointe avec l’huile et gravée d’une rune telle que Eoh qui décrit le voyage entre les plans. Après un moment de méditation, chaque personne présente place le bout de l’index sur le socle du verre à vin, mis à l’envers, et on pose alors la question traditionnelle suivante : « Y a-t-il quelqu’un ici qui souhaite transmettre un message ? » Puis, lorsque le verre glisse d’une lettre à l’autre, épelez rapidement les messages, lisez les mots. Vous pourrez trouver plus aisé d’enregistrer la séance pour éviter les confusions. En cette nuit, qui est l’une des fêtes païennes les plus solennelles, les messages sont souvent personnels et profonds.

Extrait du livre Wheel of the Year.