Rituel de Samhain

Samhain. La Nuit Durant laquelle le Voile entre les Mondes est le Plus Fin, lorsque Nous entrons dans le Temps du Rêve.

Par Phyllis Curott, traduction Lune

Extrait du livre Witch Crafting.

31 octobre dans l’hémisphère nord ; 1er mai dans l’hémisphère sud.

Les gens portent souvent du noir à Samhain, mais dans ma tradition nous aimons aussi porter des couleurs chatoyantes pour exprimer notre joie en présence de nos chers disparus qui reviennent nous rendre visite. Préparez l’autel avec des couleurs telles que le noir, l’or et l’orange. Sur l’autel, placez une paire de bougies noir et orange, une grenade – le symbole de Perséphone, la Déesse Grecque qui était la Reine du Monde Souterrain – et une offrande de nourriture et de boisson aux esprits des ancêtres, ainsi que votre outil divinatoire (s’il vous plait, n’utilisez pas de planche Ouija car ses résultats tendent à être négativement chaotiques). Vous pouvez également placer sur l’autel des photographies des personnes que vous aimez et qui sont décédées. Pendant ce travail [de divination], souvenez-vous s’il vous plait que c’est un jour sacré d’une puissance remarquable et qu’il est rare que ce rituel se déroule comme prévu, car se produisent souvent des manifestations très  inhabituelles et inattendues, de fortes émotions, et des révélations surprenantes.

Préparez un encens spécial pour Samhain ainsi qu’une huile d’onction dédiée à Hécate :

  • Encens de Vol (qui accroit les pouvoirs psychiques et la vision spirituelle) : Moudre à parts égales de la résine de mastic (ndlt : issue de l’arbre Pistacia lentiscus), de la cannelle, du musc, du patchouli, du genévrier, du bois de santal, de l’ambre gris, de la racine de galanga et de la myrrhe. Ajoutez quelques gouttes d’huile de cèdre et d’iris.
  • Huile d’Hécate (Hécate était le guide de Perséphone à travers le Monde Souterrain) :  Mélanger des huiles de galanga, de dictame de Crète, de musc et d’ambre gris. Mettre un petit morceau d’oliban dans l’huile.

Oindre les bougies et vous-même avec l’huile.

Projetez votre cercle aux noms d’Hécate, la Déesse de la Magie et de la Transformation, Perséphone, Reine du Monde Souterrain et, du Seigneur de la Mort et de la Renaissance.

Déclarez le but de votre cercle :

« Samhain est la Nouvelle Année Celtique, et démarre la Nouvelle Année Wiccan. Il s’agit de la nuit durant laquelle la Déesse pénètre le Monde d’en Bas pour se confronter au Dieu sous son aspect de Seigneur de la Mort et de la Renaissance, le maitre du temps.* La Roue commence à tourner, suivant les pas de la Déesse [et/ou du Dieu], qui descend dans le royaume des esprits courageusement. Et ainsi, nous commençons à descendre profondément en nous-même, et dans les dimensions de la réalité où les esprits résident.

Ce soir, le voile entre les mondes est le plus fin, et nous honorons les esprits de nos ancêtres. En cette sainte nuit, nous les accueillons avec amour, car ils sont capables de nous rendre visite et nous sommes capables de parler avec eux. En cette sainte nuit, nous sommes libres de voyager dans le temps, passé ou futur – pour voir nos vies passées, et trouver les rêves qui deviendront nos destinées.

À Samhain, nous cherchons à nous comprendre nous-mêmes et à comprendre nos voyages spirituels tandis que nous entrons dans le temps du rêve. Nous laissons disparaitre nos anciens schémas de vie, obsolètes, et au beau milieu des royaumes des esprits où ces schémas n’existent plus, nous cherchons un rêve, car toute nouvelle vie commence d’abord par un rêve. »

Invoquez la Déesse, en tant qu’Hécate la Vieille, et Perséphone la Vierge, et le Dieu en tant que Seigneur de la Mort et de la Renaissance :

« Bénissez ce moment et ce lieu, ainsi que ceux ici présents. Nous Vous accueillons et Vous remercions de montrer la voie à nos chers disparus afin qu’ils reviennent en ce lieu sûr et sacré. »

Dessinez un pentagramme d’invocation à l’ouest ; cela vous permettra d’ouvrir un portail à travers lequel les ancêtres pourront entrer. Tandis que vous tracez le pentacle, dites :

« Nous vous demandons d’ouvrir les portails entre les mondes. »

Alors que vous procédez ainsi, sentez le voile se lever et vos chers disparus entrer pour être à vos côtés pendant que vous continuez à parler :

« Bienvenus, Bien-Aimés Ancêtres, qui êtes partis avant nous. Joignez-vous à nous, dans ce cercle de lumière et de joie, nous vous honorons, vous et votre voyage et nous réjouissons de ce retour. »

Si vous le désirez, faites trois tours de cercle dans le sens anti-horaire, renversant ainsi le mouvement du temps à l’intérieur du cercle, avant que vous n’ouvriez le portail.

Après l’ouverture du portail, asseyez-vous et utilisez vos techniques de transe pour changer d’état de conscience afin de mieux ressentir vos visiteurs. Si vous le souhaitez, battez le tambour selon le rythme d’un battement de cœur. Permettez à votre esprit d’imaginer les êtres aimés défunts, concentrez-vous sur ce que vous vivez, à savoir ressentir leur présence, écoutez ce qu’ils disent. Vous pouvez également utiliser vos outils de divination pour communiquer. Dites-leur ce que vous êtes en train de faire, demandez-leur conseil, et par dessus tout, exprimez votre amour et partagez avec eux tout ce que vous avez pu souhaiter leur dire sans l’avoir fait de leur vivant. Écoutez avec attention leurs réponses. Lorsque vous avez fini, vous pouvez les sentir vous quitter et quitter le cercle ; si c’est le cas, remerciez-les et dites-leur au revoir. Ou ils peuvent rester pour la fête et le toast qui suivront juste après.

À présent, utilisez vos outils de divination pour chercher une vision de votre futur. (Vous pouvez également demander une vision d’une vie antérieure.) Demandez à être guidé pour la découverte d’un nouveau rêve. Assurez-vous de faire une relecture du message reçu en conseil en faisant de la magie entre Samhain et Yule.

Placez la grenade dans le calice de la Déesse et avec votre athamé bénissez-la comme vous le feriez pour la libation. Ouvrez-la et mangez une graine comme symbole de votre voyage depuis l’immortalité vers la mortalité, puis vers l’immortalité à nouveau. Honorez le cycle de vie et de mort et de renaissance. Honorez vos ancêtres. Si vous le souhaitez partager des histoires à leur sujet tandis que vous offrez les libations, que vous portez un toast et festoyez en leur honneur (une tradition nordique très ancienne.)

Lorsque vous aurez terminé, remerciez vos ancêtres et dites-leur adieu. Si vous avez marché dans le sens anti-horaire tout à l’heure, marchez dans le sens horaire trois fois à présent. Fermez le portail à l’Ouest. Remerciez les Déesses et le Dieu pour leur présence et révoquez le cercle. Puis souvenez-vous, toute nouvelle vie commence d’abord par un rêve.

* Et dans certaines traditions, c’est la nuit durant laquelle le Dieu pénètre le Monde Souterrain, et la Déesse est alors la Vieille. Dans notre tradition (ndlt : Ara Tradition), ces deux mythes sont également vrais, car c’est la nuit des transformations, lorsque les vieux schémas reculent et le mystère d’une nouvelle vie commence.

Une liste de rituels pour Samhain

Un petit récapitulatif des rituels et textes en rapport avec le Sabbat de Samhain.

Les rituels de sabbat :

Ce dernier texte propose une célébration profane, avec les amis et les enfants.

Textes sur Samhain & Sortilèges :


Eclipse lunaire

Éclipses & Magie

[Par Nisaba Merrieweather. Voici l’extrait d’un post sur les éclipses, il provient d’une liste de diffusion sorcière australienne. Je l’avais traduit il y a quelques années et j’ai retrouvé cette traduction en furetant sur la liste des Portes du Sidh. Bonne lecture.]

«[…] En magie : les éclipses stimulent et sont une période puissante et dynamique. La « Crone » (l’aspect sombre de la Déesse) s’étend sur la terre et projette sur nous tous son manteau. Elle pénètre notre sang et notre système endocrinien, ce qui a pour effet de nous procurer un sentiment de puissance (provenant de notre tension interne) et de prémonition (les gens, qui aiment savoir à l’avance, ont tendance à interpréter ça comme de l’effroi alors que ce n’est que de l’anticipation), et elle envahit nos perceptions avec Ses dons de prophétie et de clairvoyance.

C’est une très bonne période pour les danses/transes, pour le travail de divination, pour les sorties hors du corps et pour le « travail sur les rêves communicatifs » et pour contacter les sages de l’Autremonde. C’est une période de grand pouvoir personnel et de quête et connaissance de soi.

[…] Les éclipses tant lunaires que solaires ont été longtemps pour moi de merveilleux moments comme pour la plupart des personnes qui ont intégré le concept de la « Cronehood » et accueilli Sa sagesse, Son expérience et Sa sévérité nécessaire dans leur vie. »

Le Vin sabbatique de Paul Huson

Ce n’est déjà plus l’époque mais peu importe, voici une recette de vin de sabbat, extrait du livre de Paul Huson : Guide Pratiques des Sorciers, Sorcières, et Couvents de Sorciers. Traduit de l’anglais par Raymond Albeck. J’aimerai la tester l’an prochain !

Le Vin sabbatique

N’importe quel vin fera l’affaire. Pendant l’hiver, dans beaucoup de covens, on additionne au vin rouge des herbes aromatiques et des épices. On peut aussi employer un mélange de cidre doux et sec et d’eau-de-vie, dans lequel on aura fait mijoter des tiges de cannelle et des oranges truffées de clous de girofle.

Toutefois, des sorciers ambitieux utilisent un cordial dont la confection est extrêmement compliquée ; puisqu’il faut le distiller. Mais rien ne vaut mieux comme boisson d’été :

Prenez environ 170 g de fleurs de jacinthe,

60 g de pétales de violette,

60 g de pétales de giroflée des murailles,

60 g de pétales de jonquille,

60 g de poudre d’iris,

15 g de muscade en poudre,

Environ 50 g d’essence d’orange ou de citron,

60 g de fleurs de lis.

Et voici ce que vous en ferez :

Vous écraserez ensemble, vers la fin mars (en fait à la saison des jacinthes) vos pétales de jacinthe, votre racine d’iris et votre muscade dans environ douze litres d’alcool, en vous servant d’un récipient en verre. Vers la fin avril, vous ajouterez vos jonquilles puis les giroflées et les lis. Pendant une semaine vous remuerez le liquide chaque jour, puis vous procéderez à la distillation de cette liqueur, très lentement, avec beaucoup de soin, en utilisant de préférence un bain-marie.

Cette essence de fleurs est particulièrement puissante et, en réalité, il s’agit davantage d’un parfum que d’une vraie liqueur. Toutefois, vous pouvez l’ajouter à votre vin, si vous ne voulez pas la consommer telle quelle.

L’Armoise

Armoise du jardin

L’Armoise

Par Caroline ©, traduction Lune

L’Artemesia Vulgaris (Armoise) est l’une de mes plantes favorites ; je l’emploie avant tout pour favoriser la clairvoyance et la divination par la boule de cristal.

Cette plante est utile pour augmenter notre potentiel de clairvoyance, elle aide à se détendre tout en permettant de maintenir en éveil notre esprit analytique, en laissant notre subconscient produire des visions créatrices. C’est pour cette raison que mon spéculum (miroir magique) reste posé sur un coussin noir rempli de cette herbe. L’armoise peut également être employée pour faire de la divination avec les Cartes Tattwa et la cartomancie, ainsi que pour la projection astrale.

À des fins divinatoires, il est préférable de cueillir l’armoise lorsque la lune décroit et, bien entendu, juste avant sa floraison, car c’est à ce moment qu’elle est la plus puissante.

Les attributs de cette Herbe

Crowley attribuait le Numéro 13 à l’armoise. Elle est donc en harmonie avec des concepts tels que Luna, la Grande Prêtresse, Hécate, les couleurs Argent-Vert-bleuté, la pierre de lune, la perle et le cristal. Le numéro 13 est le chiffre de la Sorcellerie sous sa forme sombre – je ne veux pas dire négative, je parle de la sorcellerie qui se pratique entre la lune décroissante et la lune noire.

Ses Propriétés Médicinales

Les propriétés médicinales de l’armoise sont stimulantes et toniques, diurétiques, diaphorétique (1) et emménagogue (2). L’armoise calme l’excitation nerveuse. Comme pour tout emménagogue, il est préférable de la mélanger à de la menthe pouliot et de l’armoise-aurone mâle (artemesia abrotanum), il faut la boire comme une tisane, au moins trois fois par jour, et plus de préférence. Vous pouvez également prendre un bain dans lequel vous ajouterez un litre d’une infusion forte d’armoise et d’autres herbes additionnelles.

Préparation

Il existe de nombreuses façons de la préparer qui peuvent être essayées et absorbées. Elle peut être bue comme un thé, ou on peut brûler son huile essentielle, tel un encens, sur un morceau de charbon de bois, on peut en faire un onguent, en garnir des oreillers de rêve, en mettre à flotter dans le bain, etcetera.

Elle peut être mise à macérer dans un vin blanc sec pendant environ un mois. Ainsi on en fera un bon vin aux herbes, qui pourra être employé à des fins rituelles où les déités masculines et féminines sont invoquées. Le vin blanc symbolise l’aspect masculin et l’armoise symbolise l’aspect féminin. Ce vin peut aussi être employé comme un breuvage magique d’amour.

Avertissement – L’armoise ne doit pas être employée si vous êtes enceintes car c’est un emménagogue.

Croissance de l’Herbe

L’armoise se cultive facilement à partir de boutures prélevées durant l’hiver. Elle aime pousser à des endroits humides – elle aime tenir ses racines mouillées. Elle possède de longues et minces feuilles, vertes sur le dessus et argentées dessous. Elle peut atteindre environ 90 cm. Son goût est plutôt amer mais je l’apprécie.

____________________________________________________

1 Favorise la transpiration
2 Favorise les règles