Graines de dagyde

Baies de navet du diable ramassées cet après-midi

Je poursuis les récoltes au gré de mes flâneries champêtres. Cette fois-ci, j’ai ramassé des baies de bryone. Cela faisait un petit moment que je souhaitais m’amuser à faire pousser ces fausses mandragores, mais authentiques racines sorcières. Je compte procéder de deux manières. La première, en semant dans les jours qui vont suivre quelques graines directement en pleine terre. La seconde, en mettant à sécher les graines et en les semant au printemps prochain soit directement en pleine terre à l’extérieur, soit dans des godets. Je pense faire de même pour mes graines de mandragore, ainsi que pour mes graines de sureau que je suis en train de récolter également ces jours-ci.

C’est une plante qui pousse toute seule dans le jardin et dans les alentours mais, évidemment, jamais au bon endroit. Au potager, nous sommes obligés de les arracher car elles sont terriblement envahissantes et étouffantes. Dans les friches, elles ne sont jamais vraiment accessibles. Leurs racines sont fragiles, au moindre coup de bêche, elles sont tranchées. Alors pourquoi ne pas les cultiver me suis-je dit ?

J’ai déjà parlé de cette herbe de feu dans de précédents articles sur ce blog ou sur le site des Portes du Sidh, ainsi que des « poupées magiques ». Pour les plus curieux, voici quelques liens :

Cela vous fera de la belle lecture. Si le navet du diable vous inspire, j’espère aussi que tout ceci ne restera pas simplement de la théorie et que cela vous donnera envie de travailler avec cette plante magique. Attention toute de même, elle est toxique ! On la trouve un peu partout en France.

C’est une plante de lisière… et donc de sorcière. Un pied dans chaque monde !

Fleurs de bryone

Ostara, bénédiction des graines matérielles & spirituelles

L’équinoxe de printemps est le moment où le jour et la nuit sont d’égale longueur et où la lumière est sur le point de devenir plus forte que l’obscurité. L’équinoxe de printemps est célébré aux environs du 21 mars. Ces rites printaniers devraient être célébrés à l’aube ou au crépuscule – ce temps en dehors du temps, qui n’est ni la nuit, ni le jour, quand ce n’est plus l’hiver et pas encore tout à fait le printemps. Se tenir à l’intérieur du Cercle magique durant cette période d’équilibre entre l’ombre et la lumière, est une bonne chose pour laisser derrière nous l’hiver et nous réjouir des prochains mois clairs et lumineux ainsi que de l’activité de la Nature.

Les graines qui ont été récoltées au cours de l’équinoxe d’automne, qui sont restées endormies durant toute la moitié sombre de la roue de l’année, peuvent à présent être bénies pour ensuite être semées. Le panier dans lequel des sachets distincts ont été rangés au cours de l’hiver peut être gardé sous l’autel jusqu’au moment du rituel où il est approprié de réaliser la Bénédiction des Graines. Placez le panier de graines sur l’autel, et en utilisant la Baguette Priapique, tapez doucement chaque sachet de graines trois fois, en disant :

« À présent que la moitié sombre de l’année est passée

À présent que les jours s’allongent et que la Terre se réchauffe

J’appelle l’esprit de ces graines

Qui ont dormi dans l’obscurité

Éveillez-vous, animez-vous et poussez

Bientôt, vous serez semées en Terre

Pour croître et produire de nouveaux fruits.

Soyez bénis ! »

Tandis que chaque type de graines est béni, visualisez ce type particulier de plantes en pleine floraison ou en fruit mûr. À présent, les graines sont prêtes à être plantées lorsque la phase de la lune est bonne ou lorsque les jours sont assez chauds.

Comme c’est le moment de planter des graines sur le plan matériel, cela peut aussi être le moment de faire de même sur les plans psychiques. Lorsque la Lune des Graines de Mars est pleine, projetez votre Cercle magique. Puis, avant la fin du rite, choisissez les graines spirituelles que vous aimeriez semer. Cela peut être des graines de sagesse, des graines de savoir, ou des graines de compétences magiques particulières. Puis par un acte de volonté, plantez ces graines dans le sol fertile de votre subconscient avec le ferme engagement qu’elles seront nourries et cultivées au cours des mois à venir, et qu’ainsi elles pousseront, fleuriront et porteront leurs fruits.

Extrait du livre Wheel of the Year, par Pauline Campanelli, traduction Lune.

Graines de cierge de notre dame