Le Grand Sabbat, la Fête de Tous les Saints, Hallowe’en, Samhain

Faucille. Un symbole pour Samhain. (photo : Lune)

A chaque sabbat, je fais un petit récapitulatif des rituels, sortilèges et autres textes, histoire que tout le monde s’y retrouve facilement entre ce blog et le Sidh.

Pour le 31 octobre, je nous souhaite à tous de merveilleuses et magiques célébrations, dans la joie et la révérence.

BB

Les rituels de sabbat :

Textes sur Samhain :

Pratiques magiques et bénédictions :

Divers :

Le Grand Sabbat, la Fête de Tous les Saints, Samhain

Notre Autel aux Ancêtres, Samhain 2011. Très belle photo par Yumi.

Un cycle se termine, un autre commence. Nous voilà fin prêts à faire tourner la Roue de l’Année une nouvelle fois. Nous tracerons le Cercle Magique, la Veille de Tous les Saints, comme symbole du Cercle ininterrompu de la Vie.

Samhain est attendu par tout sorcière et toute sorcière avec impatience. C’est une période magique pendant laquelle la frontière entre ce monde-ci et le suivant s’estompe. Sa magie est palpable !

Voici une compilation des textes et traductions sur le Grand Sabbat, Samhain. Vous trouverez des rituels du sabbat de diverses traditions, des pratiques sorcières, des bénédictions et même un retour sur les fruits d’une célébration de ce Sabbat.

Les rituels de sabbat :

Textes sur Samhain :

Pratiques magiques et bénédictions :

Divers :

La Cordelette aux 9 noisettes

Un sortilège de protection à réaliser la nuit de Samhain. Extrait du livre Wheel of the Year, de Pauline Campanelli (traduction Lune).

Fabriquez à Samhain une cordelette de neuf noisettes et nouez ses extrémités ensemble pour former un cercle. Consacrez-la dans la fumée du Feu de Samhain, en chantant :

Neuf noisettes dans un cercle passé dans la fumée du feu de Samhain apporte protection à cette maison et à ses habitants. Béni soit ce charme de noisettes et cordelette.

Puis suspendez la cordelette dans la maison comme une amulette de protection pour l’année à venir.

Manger des noisettes lors du Sabbat de Samhain est une manière symbolique de partager la nourriture avec le Dieu. Mettre toujours de côté une poignée de noisettes et l’enterrer lors des rites du Printemps, de manière à s’harmoniser aux rythmes du cycle éternel de la naissance, de la mort et de la renaissance.