Le Tarot de l’Eden

Je me suis intéressée aux cartes et jeux de tarot il y a un peu moins d’une dizaine d’années. J’ai commencé avec le Jodorowsky, sans grande conviction, malgré le fait que je parvenais à de bons résultats. Puis j’ai enchaîné avec le Grimaud et enfin avec le Tarot the Old Path. C’est ce dernier qui semblait me parler le plus mais les illustrations plutôt niaises ne m’emballaient pas outre mesure.

Melle Mandragore m’a fait découvrir le Tarot de l’Eden, créé par Maud Kristen et Alika Lindbergh (l’artiste peintre, qui est aussi écrivain et ethnologue) et là je suis tombée amoureuse. Les images sont belles, actuelles et toutes les couleurs de peau sont représentées (j’ai une phobie, c’est d’être immergée dans un univers où tout le monde se ressemble ^^’). Chaque lame dégage une énergie de dingue et laisse la part belle à l’intuition. L’artiste laisse transparaître une belle sensibilité, ces œuvres sont très sensuelles et féminines. C’est un tarot ouvert et moderne, loin des tarots centrés sur une tradition fermée ou un aspect unique dont le milieu néo-païen est envahi… Ad nauseam.

Merci Mandragorette pour ce magnifique présent ^^ M’en vais tripper dessus !

Nouvel An Sorciéron

Bientôt le nouvel an sorcier. Enfin, nouvel an, nouvel an… tout dépend des traditions sorcières. Pour certains, l’année s’achève à Samhain et pour d’autres, la nouvelle année débute à Yule, lorsque le Dieu renaît dans le ventre de la Dame. C’est un moment particulier, que j’apprécie tout particulièrement et qui donne envie ritualiser l

Je ne parle pas spécifiquement de rituels sorciers pré-mâchés à dates fixes. Après quelques années de pratiques diverses et variées, j’ai constaté que :

– d’une part, ce genre de textes chiants ne fonctionnent pas. Dans ce cas-là, mieux vaut lire des poèmes qui « transportent » et surtout utiliser des techniques qui fonctionnent (respiration, tambour, plantes, sexe…).

– et que d’autre part, les dates fixes (hormis le côté pratique de la date arrêtée pour réunion de sorciérons) ne sont pas nécessairement les « meilleurs moments » pour soi.

Les expériences spontanées sont bien souvent plus enrichissantes et sont sûrement celles qui donnent le plus de joie et de bonheur ! (à moins que ce ne soit pas ça, le but recherché ?) ^^