Ouganda

En Ouganda, lorsqu’une fille a ses premières règles, elle peut ne pas aller à l’école et rester à la maison. Sa mère et ses tantes passerent alors toute la journée avec elle et lui disent toutes les choses qu’elle a besoin de savoir.

Plus tard, ses amies viendront lui rendre visite et feront la fête. Elles chanteront toutes ensemble une magnifique chanson sur les menstruations.

Extrait du site onewoman.com, traduction Lune

Ile Melville

Parmi le peuple Tiwi de l’île Melville, une fille aquiert un statut spécial lors des ses premières règles : elle est appelée « Murinaleta » durant quatre menstruations.

Pendant sa première menstruation, la Murinaleta quitte la communauté générale et s’en va dans la nature avec d’autres femmes pour fonder un nouveau camp. Elle est habituellement accompagnée par sa mère, les autres femmes de son mari (elle est déjà mariée) et d’autres femmes plus âgées. Aucun hommes ne sont autorisés à pénétrer dans le camp. Au cours de cette période, il ne lui est pas permis de toucher l’eau, ou même le récipient contenant l’eau, ainsi les autres femmes lui apporteront l’eau à ses lèvres. Il ne lui est également pas permis de regarder toutes masses d’eau, car l’esprit qui y réside pourrait la tuer. Il y a de nombreux tabous à suivre au cours de la première menstruation à part tout cela, il ne lui est pas permis de parler, ni d’égratigner sa propre peau. Après cette première période particulière, elle, comme toutes autres femmes, aura moins de précautions à prendre pour ses futures menstrues.

Extrait du site onewoman.com, traduction Lune